BIENVENUE

RESTAURANT
BRASSERIE

INTÉRIEUR:
A 1904 Intérieur a été décoré dans le style Art Nouveau par l'architecte bruxellois PAUL Hamesse
CAPACITÉ:
De 2 jusqu'à 70 personnes
INTÉRIEUR BRASSERIE:
Style de jardin avec des influences de PAUL DEVAUX. Meubles conçus par Henry van de Velde

SALON
ORANGERIE

INTÉRIEUR:
Néo-classique avec une coupole et de l'art nouveau en Verre-Fenetres
CAPACITÉ:
Assis à: 28 personnes
Debout à: 40 personnes
POSSIBILITES:
Les conférences de presse, les parties privées, expositions, séminaires, réceptions etc..

SALON
HAMESSE

INTÉRIEUR:


CAPACITÉ:
De 10 à 70 personnes
POSSIBILITES:
Les conférences de presse, les parties privées, expositions, séminaires, réceptions etc..

NOTRE HISTOIRE

Cet hôtel de maître a été construit au milieu du 19ième siècle. En 1904 le proprietaire Cohn-Donnay donnait à l'architecte Paul Hamesse (1877-1956) la tâche de renover la maison dans le style Art nouveau géométrique. Le 18 décembre 1981, après la restauration et la rénovation, les nouveaux proprietaires ont ouvert "De Ultieme Hallucinatie".
Au restaurant, il y a trois parties.

  • A l'avant un salon Art nouveau empire
  • au milieu le style inspiré par l'architecte écossais Charles Rennie Mackintosh
  • la salle à manger dans le style Art nouveau français, avec son armoire ornée de lumières aux cristaux de montagnes bruts. Ce qui est extraordinaire dans la maison sont les divers câche-radiateurs en cuivre signé par L. Rion.

  • L'ancien jardin a été transformé en brasserie, les motifs de rocher ont été gardés (le romantisme du fin de siècle 1900) et la verrière est devenue le comptoir. Les banquettes de train ont été conçues par Henry Vandevelde pour les chemins de fer dans les années 1930.
    L'orangerie à été construite en 1887 dans le style néo classique, la coupole en style Art nouveau a été également ajouté en 1904. Maintenant c'est un endroit idéal pour des conférences et des diners. Au premier étage se tenaient des réunions d'une loge juive, on retrouve le parloir avec sa marquetterie en Art nouveau. Si vous avez plus d'invités vous pouvez louer le "Citizen Zeb", un club en style barrococo, qui était un jour les étables à chevaux.

    PRESSE

    Een art-nouveaupareltje zoals er nog maar weinig te vinden zijn in het Brusselse en een begrip in de horecawereld. En toch raakt uitbater Fred Dericks zijn café-restaurant De Ultieme Hallucinatie in de Koningsstraat, op een boogscheut van de Botanique, aan de straatstenen niet kwijt.

    read more...

    L'Ultieme Hallucinatie était une brasserie restaurant très célèbre et très fréquenté rue Royale à Saint-Josse. Le bâtiment, splendide, est de style Art nouveau. Il avait dû fermer ses portes il y a quelques années. Racheté par un échevin de la commune de Schaerbeek...

    read more...

    " Je voulais vous dire... J'avais peut-être 20 ans, j'avais à peine 20 ans qu'une couverture de magazine avait attiré mon oeil, et l'article qui était dedans mon attention. Je pense qu'il y était écrit quelque chose comme " la fin des abeilles?" Et on nous parlait d'un ...

    read more...

    " RÉOUVERTURE SAINT-JOSSE Les amoureux du 316, rue Royale, l’une des tables les plus typées de Bruxelles, respirent : leur Ultieme Hallucinatie renaîtra de ses cendres. Après un trop long intermède entamé le 18 décembre 2009…

    read more...